Actualité

Le contrat de recherche MAGIDRO (Mesures MAGnétiques Innovantes par DROnes) entre le Shom (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) et l’Institut Terre et Environnement de Strasbourg a été signé le 16 février 2021.

Le contrat de recherche MAGIDRO (Mesures MAGnétiques Innovantes par DROnes) entre le Shom (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) et l’Institut Terre et Environnement de Strasbourg a été signé le 16 février 2021 (responsable scientifique au Shom Jean-François Oehler et à l’ITES Marc Munschy). Le montant du contrat pour le laboratoire est de 254.489 euros financés dans le cadre des Projets de Technologie de Défense (PTD) soutenus par l’AID (Agence de l’Innovation Défense). Sa durée est de quatre ans. Il a permis le recrutement en CDD d’un étudiant de l’école, Hugo Reiller.

MAGIDRO a quatre objectifs majeurs.
- Un état de l’art scientifique et technique des méthodes de mesures magnétiques à partir de drones aériens, marins de surface et sous-marins, adaptées aux problématiques de cartographie de l’environnement géophysique et de détection d’objets anthropiques. L’état de l'art se basera sur des échanges avec les industriels du secteur et fera appel à l’expertise et au retour d’expérience acquis par le laboratoire. Il distinguera les parties capteurs, vecteurs d’acquisition, éléments théoriques et méthodologiques et chaines logicielles d’acquisition et de traitement.
- Une étude théorique et méthodologique de la calibration des capteurs magnétiques et de la compensation des effets du porteur (du drone au navire), à partir de tests sur données synthétiques et analogiques.
- L’expérimentation à terre et à la mer, lors de campagnes dédiées en rade de Brest et en mer d’Iroise, et la comparaison de plusieurs systèmes de mesures magnétiques embarqués sur drones aériens, marins de surface et sous-marins mais également en mâture d’un bâtiment hydrographique du Shom. Une procédure méthodologique de mise en oeuvre opérationnelle sera mise au point et une chaine logicielle d’acquisition et de traitement sera développée, testée et optimisée. Les performances des systèmes seront comparées à celles d’autres capteurs et méthodes géophysiques mises en oeuvre par le Shom en cartographie et en détection d’objets.
- Les résultats du contrat de recherche seront publiés et valorisés au travers de publications scientifiques et de participations à des colloques ou congrès internationaux.